26 01 2010

Je risque de souffrir, ma joie s’éteint Au milieu de ce doute la haine me surprend 

Je le violente, le secoues Il est loin il est fou 

Je vie un moment cruel La haine me brouille la vue 

Je suis hanté, mon corps est hanté Sa présence est essentielle 

Sa mort est essentielle Il est parti, l’insolant le repenti 

Il a oublié comment on fait l’amour Ses pieds sont froids 

Ses mains brulantes de doutes  Mes larmes le lavent le noient Il a repoussé le ridicule de mon amour trop lourd 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Trapeze volubile |
L'UNIVERS D'UN ILLUSTRATEUR... |
Paradis sur terre |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le Totem de l'Indien
| becassinesb
| dessinpeintureamandine